Sud Sécurité Privée

bandeau-syndicat-sud-prevention-securite

SUD SÉCURITÉ PRIVÉE : SYNDICAT UNITAIRE DE DÉFENSE DE LA SÉCURITÉ PRIVÉE

Vous êtes ici > Sud Sécurité Privée > Actualités > LA PRIME MACRON RÉVEILLE LES CONSCIENCES...MISE AU POINT SUR NOS MÉTIERS …

TRACT
LA PRIME MACRON RÉVEILLE LES CONSCIENCES…MISE AU POINT SUR NOS MÉTIERS …

Nombre d’agents – séduits par ce mouvement social des gilets jaunes – nous interpellent aujourd’hui en s’en prenant « aux syndicats » coupables, selon eux, de n’avoir rien fait pendant des années. Il nous faut répondre, tous les jours sur le terrain, à des agents excédés qui n’ont jamais de mots assez durs contre ceux qu’ils nomment indifféremment « les syndicats ».

> MAIS QUI SE CACHE DERRIÈRE CE MOT « LES SYNDICATS » :

Notre syndicat indépendant n’est pas encore « représentatif  » au niveau de la branche mais il est en passe de le devenir…très prochainement. Nous vous en remercions.Les syndicats dont vous parlez sont représentatif depuis de (trop) longues années. Mais vous le savez peut-être, nous avons fait bouger les lignes, sans sortir la fanfare, sans faire de clientélisme pour autant, sur nombre de sujets « nationaux ».

Les patrons du secteur proposaient, il y a quelques temps, en guise d’avancée sociale, l’abandon du coefficient 120 et de ramener tout le monde au coefficient 140 !!! Fausse bonne idée… il s’agissait, en réalité d’écraser les salaires et de démolir la hiérarchie des « qualications », coupables d’élever les coûts pour les clients. Et attendre patiemment que le Smic rejoigne ce coecient…Les syndicats « représentatifs » de la branche se félicitaient de cette initiative. Et nous avons été seuls à faire capoter cette grossière tarte à la crème en utilisant nos leviers et notre pouvoir de nuisance…en eet il faut garder les écarts entre les coefficients et le smic…si le smic augmente avec des écarts maintenus, les salaires seront augmentés d’autant… c’est pour cela que les écarts existent. Non ? Il faut s’en servir !!!

Le financement des formations Mac CQP par les employeurs, dont tous les salariés.es bénéficient aujourd’hui, est d’abord la victoire de notre syndicat !Les patrons du secteur ne voulaient même pas entendre parler et la CGT, FO, la CFDT, CFTC, l’UNSA…, à leur habitude dans notre secteur, étaient prêts à toutes les concessions. Ils étaient prêts à signer le fait que les sala-riés-es financent eux-mêmes, via leur compte CPF ou leur temps libre, leur propre formation !!!En dénonçant haut et fort ce scandale sur la place publique et en posant un ultimatum, nous avons empêché que les arrangements habituels entre « bons amis » se fassent sur le dos des salarié(e)s. Dans leur précipitation ils ont d’ailleurs oubliés les indépendants, les intérimaires et les CDD.

« Bref », ces syndicats et nous, ce n’est pas la même chose…nos avis et nos méthodes divergent !

Nos succès font école aujourd’hui puisque nous découvrons des sites internet et pages facebook qui reprennent nos textes, nos idées et s’approprient notre travail pour redorer leur image face aux salariés.es, en se faisant même passer pour nous… Nous sommes flatté(es), même si nous avons saisi la justice an de défendre notre travail !!!

Aujourd’hui… à l’exemple de ce qui se passe avec les « gilets jaunes » (certain-e-s de nous en faisaient partie d’ailleurs, comme nombre d’agent de prévention et sécurité ou sureté), nous avons soutenu, clairement, sans arrières pensées de récupération et sans drapeaux, les mots d’ordre d’avancée sociale urgente et impérative. Ces idées sont les nôtres, les autres syndicats dans notre secteur, trop habitués à « négocier » poliment entre la poire et le fromage et vexés de n’avoir pas été invité à l’image de leurs propres fédérations, sont encore aux abonnés absents !!!

Suivez notre (votre) actualité, bientôt l’acte II…